Contactez-nous
Donnez / Donate

Media

Québec doit reconnaître les hypersensibilités environnementales

200 000 Québécois ne reçoivent pas des services disponibles dans d’autres provinces Montréal, cheap le 22 septembre 2011, L’Association pour la santé environnementale du Québec (ASEQ) demande au ministre de la Santé et des Services sociaux de déclarer le mois de mai comme mois de sensibilisation et d’éducation sur les hypersensibilités environnementales (HE) au Québec et de déclarer le 12 mai comme journée des hypersensibilités environnementales. L’Association sera présente à l’Assemblée nationale aujourd’hui pour une journée de sensibilisation aux HE alors que le député Pierre Marsan fera la lecture d’une déclaration et d’une pétition au sujet des HE, une condition médicale invalidante qui a des impacts majeurs sur les personnes atteintes et leurs familles. En effet, près de 200 000 Québécois ont reçu un diagnostic médical d’HE. Cette maladie affecte plus de Québécois que d’autres conditions mieux connues comme la sclérose en plaques, la maladie de Parkinson, la maladie d’Alzheimer et le sida. Toutes ces maladies ont déjà une journée et/ou un mois de reconnaissance. Malgré le grand nombre de personnes diagnostiquées d’HE, il n’existe au Québec aucun service social ou de santé adéquat pour leur venir en aide. Plusieurs d’entre elles, déjà invalides, doivent se débrouiller seules et sont forcées de se faire traiter en Ontario et en Nouvelle-Écosse, et ce à leurs frais. Il s’agit là d’une situation financièrement catastrophique pour des s déjà appauvris par leur incapacité à travailler. L’Ontario et la Nouvelle-Écosse ont ouvert des cliniques médicales spécialisées en HE et financées par le système de…
continue reading

Journée de sensibilisation à l’Assemblée national du Québec

Journée de sensibilisation à l’Assemblée national du Québec
Le 22 septembre 2011 Il nous fait plaisir de vous annoncer que la pétition de l'ASEQ, demandant que le 12 mai soit reconnu comme le jour des hypersensibilités environnementales et que le mois de mai soit aussi reconnu comme mois des hypersensibilités environnementales au Québec, sera lue à l'Assemblée Nationale par le député Pierre Marsan https://www.youtube.com/watch?v=DrnSUZgZqgk Déclaration du député de Robert-Baldwin, Pierre Marsan Il me fait plaisir de prendre la parole aujourd’hui pour féliciter l’Association pour la santé environnementale du Québec qui vient en aide aux personnes souffrant d’hypersensibilités environnementales et sa présidente madame Rohini Peris. Les données de Statistiques Canada, 2010, démontrent que le nombre de canadiens diagnostiqués d’hypersensibilité chimique multiple a augmenté de 34% depuis l’enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes en 2005. Présentement, ces conditions médicales sont difficile à diagnostiquer.L’Association souhaite à l’instar d’autres pays, tel que l’Allemagne, le Japon et l’Autriche qui fournissent des soins de santé et des services sociaux aux personnes souffrant d’hypersensibilités environnementales que le Québec puisse donner les soins médicaux nécessaires à ses s.Des soins médicaux appropriés, adéquats et opportuns aux personnes souffrant d’hypersensibilités environnementales amènent des améliorations de leur bien-être et des économies au système de santé. Je félicite madame Rohini Peris et son équipe pour le travail accompli à nous faire connaître cette maladie et les améliorations à apporter pour aider ces personnes. Pour lire L'Eco-Annonces Septembre 2011    
continue reading

Demande de reconnaissance

Demande de reconnaissance des hypersensibilités environnementales (HE) présentée à l’Assemblée nationale du Québec Le 22 septembre 2011, l’Association pour la santé environnementale du Québec (ASEQ) demandera à l’Assemblée nationale du Québec de reconnaître les hypersensibilités environnementales (HE), une condition médicale qui a des effets dévastateurs sur les personnes atteintes et leurs familles. Pierre Marsan, député libéral de Robert-Baldwin lira une déclaration et présentera une pétition demandant que le 12 mai soit déclaré jour des HE, dans le but de mieux faire connaître cette condition médicale reconnu par la Commission canadienne des droits de la personne comme une déficience. Ceci afin que les personnes qui en souffrent au Québec puissent recevoir des services répondant à leurs besoins spécifiques en matière de logement, de santé et de services sociaux. L’ASEQ organisera un kiosque d’information à l’Assemblée Nationale afin d’éduquer les députés sur le sujet des HE et afin d’expliquer les divers projets menés par le groupe. L’ASEQ est le seul regroupement au Québec qui offre de l’aide et de l’Information aux personnes atteintes d’HE. Selon Statistique Canada, près de 200 000 personnes ont reçu un diagnostic médical de cette condition au Québec.
continue reading

Lettre au premier ministre Jean Charest

Lettre au premier ministre Jean Charest
Le 25 mai, 2011 Monsieur Jean Charest Premier ministre du Québec Édifice Honoré-Mercier 835, boul. René-Lévesque Est 3e étage Québec (Québec) G1A 1B4 Premier Ministre Jean Charest, Nous désirons attirer votre attention sur une situation critique de négligence de longue date au Québec qui requiert votre attention immédiatement. Les droits humains de base des québécois atteints d’une condition médicale connue sous le nom d’hypersensibilité environnementale, ne sont pas respectés. Ces personnes n'ont pas accès à des médecins formés en médecine environnementale et ne reçoivent pas les soins appropriés dans les hôpitaux ou les cliniques. Les services sociaux ne prennent pas en considération leur invalidité, laissant ces s vulnérables et sans appui alors qu’ils en ont besoin. Les compagnies d'assurance ne couvrent pas les besoins médicaux requis et leurs demandes d’invalidité sont le plus souvent refusées. Le fardeau de la preuve de l’incapacité incombe au qui est trop malade pour se défendre correctement. Il est tragique de constater que les quelques médecins progressifs, qui adhèrent au serment hippocratique et qui diagnostiquent correctement et soignent les s souffrant de cette condition, sont souvent questionnés et persécutés parce que la condition n'est pas officiellement reconnue au Québec. Pourtant, le diagnostic est reconnu dans d'autres provinces canadiennes telles que l'Ontario et la Nouvelle-Écosse, ainsi que dans d'autres pays autour du monde comme l'Allemagne, l'Autriche et le Japon, en plus d’avoir un code diagnostique auprès de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS).Selon Statistiques Canada (2007) plus de 3% des canadiens ont mentionné avoir reçu un…
continue reading

Conférence et Marche

Conférence et Marche sur les hypersensibilités environnementales à Montréal le samedi 28 mai, 2011 Montréal, le 20 mai 2011 – Le Dr. John Molot, un pionnier canadien de la médecine environnementale donnera une conférence intitulée « Exposition toxique : ses effets sur la santé humaine » à midi le samedi, 28 mai à l’Université Concordia. Cette conférence est présentée par l’Association pour la santé environnementale du Québec (ASEQ) puisque le mois de mai est reconnu internationalement comme le mois des hypersensibilités environnementales (HE). Suivra une marche en faveur de la reconnaissance par le gouvernement du Québec de cette condition médicale — ou à tout le moins comme une préoccupation de santé publique — nécessitant l’éducation du public ainsi que des soins médicaux et des services sociaux appropriés. L’HE est une condition chronique affectant plusieurs systèmes du corps de façon récurrente à la suite de faibles expositions à des produits chimiques différents. Les symptômes, qui vont des problèmes neurologiques à des troubles digestifs, s’améliorent ou disparaissent quand cesse l’exposition aux irritants impliqués (pesticides, solvants, gaz de combustion, produits parfumés, etc.). Cette douloureuse condition affecte des personnes de tout âge. Depuis des années, les personnes atteintes souffrent en silence à cause du manque de reconnaissance de leur affection (seuls l’Allemagne, l’Autriche et le Japon reconnaissent officiellement ce syndrome). D’après Statistiques Canada (2007), 3% des Canadiens rapportent avoir reçu un diagnostic médical d'HE ou d’hypersensibilité chimique multiple (HCM). Le Dr. Molot est médecin attitré de la Clinique de santé environnementale de l’hôpital Women’s…
continue reading

Experts gather to discuss electro-smog (anglais seulement)

Experts gather to discuss electro-smog (anglais seulement)
http://www.montrealgazette.com/health/Experts+gather+discuss+electro+smog/8435915/story.html The Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique is calling for a moratorium on the installation of smart meters. Hydro-Québec is installing 3.8 million of the meters, cialis sale which read customers’ consumption remotely. The utility says the meters’ emission levels meters fall well below Health Canada limits. Photograph by: Frederic Hore , prescription Special to The Gazette MONTREAL — You won’t hear alerts about this kind of smog. It’s called electro-smog and groups worried about the growing use of devices emitting radio frequencies — including cellphones, recipe wireless home networks and smart hydro meters — say it should be taken more seriously. On Saturday, they brought medical experts to a Montreal environmental fair to raise awareness about the potential adverse health effects of the radio frequencies. “We don’t see it but there are waves all around us that are suspected, and we believe they do, have an impact on people’s health,” said André Bélisle, of the Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique. The group is calling for a moratorium on the installation of smart meters. Hydro-Québec is installing 3.8 million of the meters, which read customers’ consumption remotely. The utility says the meters’ emission levels meters fall well below Health Canada limits. Consumers can opt to not have a smart meter if they are willing to pay various fees. Magda Havas, an environmental studies professor at Trent University in Ontario, said the public should be made aware of possible dangers. “My concern is that there’s…
continue reading

Pétition au Parlement Européen

Pétition au Parlement Européen
Pétition au Parlement Européen pour la reconnaissance des maladies provoquées par la pollution de l´environnement. Madrid, mind 12 mai 2011. Le Comité Espagnol pour la Reconnaissance du Syndrome de hypersensibilité Chimique Multiple (HCM), decease ainsi que d’autres partenariats espagnols et européens ont présenté aujourd’hui 12 au Parlement Européen à Strasbourg, medical à l’occasion de la Journée Internationale de la Fibromyalgie, Syndrome de Fatigue Chronique, Hypersensibilité Chimique Multiple et Hypersensibilité électromagnétique (HEM) , une déclaration écrite à travers les députés Raul Romeva, Verts ALE et Willy Meyer Groupe Confédéral de la Gauche Unitaire Européenne / Gauche Verte Nordique. Cette déclaration est demandée conformément á la Résolution du Parlement Européen du 4 Septembre de 2008, sur l’examen du Plan d’Action de l’UE sur l’Environnement et la Santé 2004-2010 (2007/2252 (INI), paragraphe J), pour éviter les inégalités entre les différents pays européens en ce qui concerne la reconnaissance de ces maladies. La déclaration demande au Parlement Européen de faire une pétition à l’OMS en toute urgence pour que l’HEM et le HCM soient inclus dans la Classification Internationale de Maladies, dans les classifications qui en découlent et dans la Liste des Maladies Professionnelles de l’OIT. La déclaration demande également que les s des deux maladies soient considérés comme des groupes à risque qui ont besoin d’une protection spéciale face aux problèmes de pollution environnementale et de prendre des mesures IMMÉDIATES, RÉELLES ET ÉFFICACES pour protéger les personnes souffrantes de ces maladies environnementales. La déclaration fait un appel à tous les gouvernements des pays…
continue reading