Donnez / Donate

Premières étapes pour améliorer et conserver votre santé

Les hypersensibilités environnementales (HE) sont une condition chronique et douloureuse qui peut atteindre des personnes de tout âge, souvent à la suite d’une exposition unique sévère ou à des expositions à faibles doses répétées à des produits chimiques émis couramment dans l’environnement.

Les symptômes impliquent plusieurs systèmes du corps, peuvent être reproduits par des expositions répétées, améliorés quand les déclencheurs sont enlevés, provoqués par des déclencheurs chimiques différents et survenir suite à de bas niveaux d’exposition.

Certaines personnes pourraient être génétiquement plus susceptibles aux effets négatifs d’une exposition d’un niveau relativement bas à des produits chimiques présents dans l’environnement à cause d’une capacité diminuée à métaboliser les médicaments et produits chimiques d’usage courant.

Que faire si vous avez un diagnostique d’hypersensibilités environnementales?

L’appellation hypersensibilités environnementales est un terme général pour des sensibilités à plusieurs facteurs, tels que les produits chimiques, les aliments, les champs et radiations électromagnétiques, le bruit, la lumière, etc. Le terme « sensibilité » ne suffit pas pour décrire les effets de cette condition médicale, tels que la douleur et la souffrance, la perte d’emploi, la pauvreté qui en découle, la perte de jouissance de la vie, l’invalidité et l’exclusion de la société.Avec l’information adéquate il est possible d’arrêter cette spirale descendante.

Que faut-il faire pour conserver et maintenir un niveau adéquat de santé? D’abord, il est important de trouver un physicien qui connaît cette condition ou un médecin qui a été formé en médecine environnementale.

Pour en trouver un dans votre région, contactez l’ASEQ-EHAQ.

La première étape consiste à éviter les facteurs qui vous rendent malade ou provoquent des symptômes. Il est important de boire de l’eau propre, de manger des aliments biologiques et de respirer de l’air pur. Il est aussi important de vivre dans un environnement sain en éliminant les produits chimiques toxiques utilisés dans les produits de nettoyage et d’hygiène personnelle, dans les matériaux de rénovation et dans les lieux de travail. Il faut utiliser des stratégies et solutions écologiques pour traiter les infestations d’insectes dans les pelouses, les jardins ainsi qu’à l’intérieur des maisons et des édifices.Pour créer un environnement sain, il faut identifier tous les produits utilisés dans le domicile et dans le lieu de travail.Utilisez des produits non parfumés pour tous vos besoins. Si vous ne pouvez pas en trouver, il vaut mieux s’en passer plutôt que d’utiliser juste « un seul produit parfumé ou toxique ».

Voici quelques suggestions :

Cliquez pour en savoir plus...

Produits personnels :

évitez tous les produits d’hygiène personnelle qui contiennent des parfums ou fragrances tels que les crèmes, les déodorants, les produits de maquillage, les shampoings et autres produits pour les cheveux, etc.

Nettoyage des vêtements :

utilisez seulement des détergents à lessive sans parfums. Évitez les adoucissants, ou utilisez une marque réputée telle que « Nature Clean ». Il existe des alternatives au javellisant sans chlore. Ne portez jamais de nouveaux vêtements avant de les avoir bien lavés.

Nettoyage :

il est important d’éviter tous les produits de nettoyages qui sont parfumés. Achetez seulement des produits réputés dans les magasins de produits naturels.

Maison :

Ventilez bien et enlevez les vidanges souvent au lieu d’utiliser des désodorisants d’air. Passez l’aspirateur souvent si vous avez des tapis ou des animaux domestiques. N’utilisez pas des nettoyants à tapis parfumés. Nettoyez toute fuite d’eau en dedans de 48 heures et contrôlez le niveau d’humidité (entre 30 et 35 pourcent – plus près de 30 pourcent en hiver) pour éviter les moisissures. Installez un ventilateur dans les salles de bain et vérifiez que les parois des bains et douches sont bien scellées. Époussetez fréquemment avec un linge humide. Ne permettez pas que l’on injecte des produits chimiques dans vos conduits de chauffage avant et après leur nettoyage. Prohibez l’usage du tabac à l’intérieur ou près de votre maison. N’utilisez pas d’encens ni de chandelles aromatisées.

Lits et literie :

Les matelas ordinaires contiennent des mousses et autres matériaux synthétiques, ainsi que des matières ignifuges. Achetez plutôt des matelas en coton biologique ou en latex naturel, ou des futons en coton biologique. De la literie et des oreillers en coton, soie ou laine biologique sont maintenant disponibles au lieu de tissus synthétiques.

Lieu de travail :

Demandez une aire de travail séparée, sans tapis, avec un purificateur d’air, une politique de non-usage de parfums, des lieux bien ventilés si vous êtes près des imprimantes et des photocopieurs, un avertissement à l’avance de travaux de rénovation (faits avec les produits les moins toxiques) et la possibilité de travailler à la maison lors de ces rénovations.

Rénovations :

Ne jamais rénover lorsqu’il est difficile de ventiler adéquatement en ouvrant les fenêtres (choisissez une saison sans smog). Utilisez seulement des peintures et autres matériaux sans ou à bas niveau de composés organiques volatils. Il existe sur le marché plusieurs matériaux moins toxiques. Choisissez des matériaux durs qui n’émettent pas de gaz. Vérifiez toujours personnellement les matériaux avant qu’ils soient installés chez vous.

N’oubliez pas de toujours lire les étiquettes même si vous achetez la même marque.

N’oubliez pas de toujours lire les étiquettes même si vous achetez la même marque. Si des produits dits « naturels » ou « éco » vous rendent malade, cessez leur usage immédiatement. L’usage répété d’un produit offensif n’augmentera pas votre tolérance. Au contraire, ceci empirera votre condition.

Que faire de vos produits parfumés quand vous changez pour des produits plus sains?

Vous ne pouvez pas les garder dans votre espace de vie puisque ces produits émettront des gaz (ce qui explique la senteur de différents produits dans les allées de produits de nettoyage au supermarché). Ne jetez pas ces produits dans les égouts. Vérifiez auprès de votre municipalité pour le ramassage et l’élimination.

Sachez que de nombreuses compagnies annoncent des adoucissants en feuille ou en liquide « sans parfum » ou « sans odeur ».

ceci ne signifie pas que ces produits ne contiennent pas de produits chimiques qui vont émaner pendant une longue période. De plus, les prétentions de ces compagnies ne sont pas toujours exactes dans la mesure où les produits peuvent avoir été contaminés par des fragrances.

*Définition de blanchissement écologique: utiliser des mots comme “Organique”, “Propre”, “Vert”, “Eco”, “Naturel”, etc. ou un emballage qui donne une apparence “verte” au produit – par exemple utilisation de plantes, la couleur verte, etc., MAIS certains ne donnent pas une liste complète des ingrédients du produit, et, le cas échéant, on s’aperçoit que certains ingrédients mentionnés sont suspectés ou connus pour avoir des effets nocifs sur la santé.

Utilisez les produits ayant la certification ECOCERT

Veuillez noter que cette certification n’inclut pas les produits sans odeur. Il est important de toujours lire les étiquettes.
 http://www.ecocertcanada.com/