Donnez / Donate

Les hypersensibilités environnementales

Les hypersensibilités environnementales

Certains pays et organisations reconnaissent déjà que les hypersensibilités environnementales (HE) constituent des maladies ou des invalidités:
L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) reconnaît l’hypersensibilité électromagnétique (HEM) et a publié un programme de recherche en 2006 portant sur les champs de radiofréquence.i
OMS et la Classification CIM-10 – cliquez ici afin de lire

La reconnaissance dans les pays suivants:

Canada

  • La Commission canadienne des droits de la personne reconnaît les HE à titre d’invalidité.ii
  • Santé Canada déclarait, dans une publication de janvier 1991 intitulée Maladies chroniques au Canada, que l’hypersensibilité chimique multiple (HCM) ne devraient pas faire l’objet de discrimination par les assureurs privés et que cette condition devrait être enseignée en faculté de médecine et en formation médicale permanente.
  • Travaux publics Canada a mis en place, à l’attention des fonctionnaires fédéraux, des procédures et directives relatives aux hypersensibilités environnementales en milieu de travail (Hypersensibilité environnementale en milieu de travail, avril 1998).
  • Le Collège des médecins de famille de l’Ontario a créé un programme de formation entre collègues (Peer Presenter Program) relatif à la santé environnementale accrédité (MAINPRO) pour fins de formation médicale permanente.
  • Le ministère de la Santé de l’Ontario a mis sur pied en 1984 un comité « ad hoc » pour étudier les troubles relatifs aux HE; le comité a, dans son rapport, défini ce type de condition pour la première fois. Le ministère a de plus financé divers projets de recherche médicale sur l’HCM y compris i) une somme de 1,5 million$ pour la mise sur pied, en 1994, d’une unité de recherche sur les hypersensibilités environnementales à l’Université de Toronto; et ii) la création et l’exploitation, depuis 1996, d’une clinique de santé environnementale à l’Hôpital Women’s College, à Toronto. Cette dernière collabore depuis avec des chercheurs de l’Université de Toronto à différents projets de recherche médicale.
  • Un comité de santé environnementale, au Collège des médecins de famille de l’Ontario, commandite des programmes de formation accrédités à l’attention des membres du Collège sur différents sujets de santé environnementale, y compris les HE.
  • Le ministère de la Santé de la Nouvelle-Écosse a créé et financé une clinique permanente de santé environnementale à l’université Dalhousie (affiliée au bureau du doyen de sa Faculté de médecine).
  • L’Association médicale de la Nouvelle-Écosse comporte une section de médecine environnementale.
  • L’Alliance de la fonction publique du Canada reconnaît l’existence de l’HCM (Les polytoxicosensibilités au travail : un guide à l’attention des membres de l’AFPC).
  • La SCHL a publié plusieurs rapports, y compris Besoins en matière de logement pour les personnes atteintes d’HE, et enquête sur les conséquences d’ordre médical d’un changement de logement pour les personnes atteintes. De plus, le modèle d’une maison pour personnes atteintes d’HE a été bâti à Ottawa en 2006. Une annonce publique de différentes mesures fédérales au sujet des produits chimiques toxiques a été faite dans cette maison en 2006.

ii cliquez ici pour voir la source

Allemagne

  • L’HCM est officiellement reconnue par le système de santé national.
  • Le Conseil général allemand de la médecine a appuyé une formation approfondie des médecins allemands en matière de médecine environnementale, et des thérapies sont développées.iii L’hypersensibilité, connue au Canada sous les vocables « hypersensibilités environnementales » ou « polytoxicosensibilités (HCM/MCS)», est classifiée au chapitre 19 (blessures, empoisonnements et autres conséquences de causes toxiques) de la Classification internationale des maladies – 10 (« CIM-10 ») de l’OMS. Parmi d’autres maladies chroniques complexes partageant certaines caractéristiques avec l’hypersensibilité, l’on comptent l’encéphalomyélite myalgique/syndrome de fatigue chronique, qui figure au chapitre 6 de la liste (maladies du système nerveux) et la fibromyalgie (FM), au chapitre 13 (maladies du système musculo-squelettique et tissus conjonctifs). Il est à souligner que l’OMS ne classe aucune de ces trois maladies au chapitre 5 (troubles mentaux et troubles comportementaux).

La liste CIM-10 est utilisée dans de nombreux pays du monde, notamment en Allemagne où elle est connue sous l’acronyme « CIM-10 – ALL » (les lettres « ALL » signifiant « version modifiée allemande »). La section «documentation» et «information» de l’Institut allemand de la médecine confirme que ces classifications sont en usage en Allemagne et « présume que ces maladies sont classifiées de façon uniforme dans les autres états (pays) »

.iii Seidel HJ. Environmental medicine in Germany–a review. Environ Health Perspect. 2002;110 Suppl 1:113-8.:113-118.

Danemark

    • L’Agence de protection de l’environnement du Danemark a récemment publié un rapport sur l’HCM. On y conclut qu’il existe des preuves suffisantes pour prouver que les hypersensibilités sont dues à des contaminants environnementaux et que les mesures danoises pour limiter le dégazement (c’est-à-dire l’ « aération » des objets neufs pour permettre la volatilisation des composés chimiques volatils qu’ils contiennent) à l’intérieur des logements pourraient avoir contribué à une incidence moindre de cas de l’HCM au sein de la population danoise. L’Agence recommande que des mesures soient prises pour prévenir l’apparition d’hypersensibilités. iv

iv Danish Environmental Protection Agency and Danish Ministry of the Environment. Multiple Chemical Sensitivity, MCS, Environmental Project no. 988, 2005. Danish Environmental Protection Agency . 2005

Suède

      • L’HEM est une invalidité reconnue.
      • Il existe, pour le bénéfice de personnes hypersensibles, des installations de soins de santé où l’on observe de très faibles niveaux de radiation et de champs électromagnétiques. v

v Johansson O. Electrohypersensitivity: State-of-the-Art of a Functional Impairment. Electromagn Biol Med. 2006;25:245-258.

États-Unis

      • Le ministère de la Justice des États-Unis, qui est chargé de l’application de la Loi de 1990 concernant les Américains souffrant d’invalidités, reconnaît l’HCM à titre d’invalidité légitime si la condition est suffisamment grave pour être débilitante.
      • L’Administration de la sécurité sociale des États-Unis considère l’HCM débilitante si la condition empêche de manière significative les activités permettant d’obtenir un revenu.
      • L’Association médicale américaine a accrédité, aux fins de formation médicale permanente, de la formation relative à l’hypersensibilité chimique multiple (HCM) au cours des 34 derniers congrès scientifiques annuels de l’Académie américaine de médecine environnementale.

Japon

      • 2009 – On a appris que l’HCM sera ajoutée à la liste des maladies, dans les tableaux médicaux électroniques ainsi que dans les formulaires électroniques de réclamation d’honoraires médicaux. En savoir plus ->
      • Le Centre de développement du système d’information médicale (MEDIS-DC), un organisme affilié au ministère de la Santé, du Travail et du Bien-Être, et au ministère de l’Économie, du Commerce et de l’Industrie, compte en effet mettre la modification en vigueur le 1er octobre 2009.

Parlement Européen
Déposée conformément à l’article 123 du règlement sur la reconnaissance de l’HCMe et de l’HEM dans la Classification statistique internationale des maladies et des problèmes de santé connexes (CIM)

pdf

 

 

PDF